Qui sommes-nous ?


En 1981, l'association Adichats se créé à l'initiative d'un groupe de jeunes passionnés d'architecture et d'histoire locale, pour permettre la remise en valeur des châteaux de Budos et Villandraut, hauts lieux de l'architecture médiévale. Dès sa première année d'activité, l'association ne limite pas son action à la seule restauration du patrimoine, convaincue que restaurer le patrimoine, témoin d'une histoire et d'une culture, n'a pas de sens s'il s'agit de lui donner une nouvelle vocation : "un patrimoine vivifié, véritable moteur de développement local".

 

Avant d'être un héritage dont la jouissance nous est laissée le temps de notre vie, le patrimoine est un ensemble d'obligations que nous ne pouvons feindre d'ignorer au nom du devoir qui est le nôtre et de le transmettre dans le meilleur état possible. Adichats se garde donc de favoriser l'amour de la pierre pour l'amour de la pierre.

 

L'association propose de s'inscrire dans une démarche patrimoniale et d'éducation populaire et d'œuvrer sur les deux axes suivants : 

  • L'insertion d'une part : En effet, le patrimoine, matérialisation du lien entre le passé et le présent, nous permet de nous situer, de nous comprendre, de donner du sens à notre avenir. Cette thématique patrimoniale sert parfaitement l'insertion, le dialogue qu'elle appelle ne peut être que propice au lien social, comme une sorte de prétexte à l'ancrage dans le temps, dans la continuité. 
  • Et l'emploi, d'autre part : Dans une région rurale et précaire, Adichats offre à la fois emploi et formation. Nombreux sont ceux qui, après avoir travaillé pour l'association, ou s'être formés, ont pu être pérennisés sur un poste ou être embauchés grâce à leur qualification. 

Au-delà des actions de sauvetage de monuments, l'association s'est donc peu à peu affirmée comme un lieu de formation, d'expérimentation et d'insertion pour des publics en grande difficulté. Depuis sa création en 1981, nombreuses ont été les personnes en difficulté accueillies par Adichats en contrat aidé (TUC, CES ou bien CEC). Bénéficiant aussi d'un agrément du Ministère de la Justice depuis 1984, nous recevons des personnes en TIG (Travaux d'Intérêt Général), et parfois même des placements en chantier extérieur (peine de 6 mois maximum). Au fil des années, nous avons acquis des connaissances et des compétences professionnelles diverses, relatives au profil de ces publics en insertion socio-professionnelle. 

 

Conventionnée d'utilité sociale depuis 2002, puis Atelier et Chantier d'Insertion depuis 2006, Adichats accueille entre 25 et 30 personnes par an. En effet, un chantier permanent fonctionne toute l'année autour des activités de travaux du bâti et d'entretien d'espaces verts et des rivières.